26 août 2014 : Aujourd’hui … c’est la rentrée scolaire à Mayotte !

Publié le 26 Août 2014

 

A quelques jours de la rentrée dans l’Hexagone et du lancement de notre opération en solidarité avec les élèves mahorais, c’est aujourd’hui la rentrée des élèves sur l’île hippocampe, 101ème département français.

P1100962.JPG © Solidarité Laïque 

 

De nombreux défis éducatifs sont à relever par cette petite île de l’Océan Indien.

Cette nouvelle rentrée confirme les constats que nous avons posés : difficulté à scolariser tous les enfants et à offrir de bonnes conditions pour bien apprendre.


Les 18 collèges et 9 lycées de l’île vont accueillir 37.678 élèves cette année, soit 2.300 de plus par rapport à la rentrée 2013. Soit 6,5% d’élèves en plus, auxquels il faudra ajouter les élèves de parents sans papiers qui se présenteront aux grilles de écoles pour faire valoir le Droit à l’éducation de leurs enfants. Ils seront tributaires, ici ou là,  du bon vouloir des directions d’établissement ou des mairies.

Les plus petits aussi font leur rentrée : ils sont 50.627, un peu plus de 500 élèves supplémentaires par rapport à l’an dernier.

 

P1100686  

© Solidarité Laïque 

 

Sur le terrain, la cacophonie est toujours présente sur la question des rythmes scolaires car la réforme nationale doit aussi s’appliquer à Mayotte. Lors de sa visite à Mayotte, ce vendredi 22 août, le Président de la République François Hollande a annoncé des moyens de la part de l’Etat et de la CAF pour la mise en place de cette réforme, à la hauteur des montants allouées aux communes en métropole. Qu’en sera-t-il exactement quand on sait qu’à Mayotte la notion de « rythmes » est absente dans de nombreux endroits ? Que la moitié des élèves mahorais subissent les rythmes de « la rotation » (ils ont école à tour de rôle le matin ou l’après-midi avec des demi-journées chargées), solution palliative mais qui ne peut s’avérer une vraie solution dans la durée ? Le principal syndicat enseignant du premier degré a déposé un préavis de grève pour cette rentrée au regard de cette question. 

 

Pour prolonger cet article :

 

 

 

 


Rédigé par Un cahier, un crayon

Publié dans #Éduquer à la solidarité

Repost 0
Commenter cet article