Quand la Solidarité rime avec créer... les poèmes acrostiches des collégiens de Maurice Ravel

Publié le 9 Décembre 2014

A Montfort l’Amaury dans les Yvelines (78), au collège Maurice Ravel, les 6èmes de Mme Blieck ont laissé libre court à leur talent de poètes en réalisant des poèmes acrostiches inspirés de celui de Bruno de Villeneuve (Cf. dossier pédagogique).

Ci-dessous quelques exemples de leurs plus belles productions !

 

"Mayotte île tropicale"

  

Mangrove de palétuvier

Archipel des Comores

Youkoulélé et chansons d’été

Océan indien, gardant ses trésors

Territoire lointain

  Torrents dévastateurs

  Embarquant tout sur leur chemin

 

Ile aux plages de sable fin

Lagon d'or, paradis des dauphins

  Ecoles délabrées, des enfants oubliés

 

Tortues et caméléons

Roussettes et beaux poissons

Odeurs et couleurs

Pêcheurs et saveurs

Iguanes et makis perchés

  Cette île délaissée

  Aux épices parfumées

  Le volcan apaisé

 

  En enfer s'est transformée ?     

Pacôme et Mathis.

 


"Mayotte, votre illusion"

 

Maoré, cette île

Aimée par les touristes,

Ylang, et parfums tropicaux,

Oasis sous les palmiers,

Turquoise, couleur de la mer,

Tortues sur le sable doré

Et noix de coco en sirop…

 

Vacances dans son hamac…

Or, ce n'est pas la réalité

Tant de pauvreté là-bas.

Rues débordantes de déchets

Et de multiples bidonvilles.

 

Il y a trop de famines,

Les écoles sont dégradées,

Les courses de pneus sont

Un des seuls loisirs

Sur des routes endommagées.

Ile pas si parfaite qu'

On l'imagine,

 

Néanmoins paysages idylliques.

Lénora et Fantine.

 

 

"Mayotte"

Mille saveurs découvertes par les mahorais,

Adorées par les touristes,

Ylang, café, vanille et citronnelle…

Oh ! Qu'on les aime

Toutes ces odeurs exotiques,

Toujours aussi recherchées dans les autres  pays.

 

Elles enchantent toute la nature.

Inès et Charlotte.

 

 

N'oubliez pas de nous faire partager vos actions, en nous écrivant ici !

 


Rédigé par Un cahier, un crayon

Publié dans #Zoom sur les animations pédagogiques

Repost 0
Commenter cet article